ACTUALITÉS

CRÉATION EN ESPACE PUBLIC

La création en espace public est lʼun des fils rouges qui accompagnera la saison 2013-2014 de lʼOnda, dans ses rencontres et ses repérages. Dans nos actualités, vous retrouverez régulièrement des événements organisés par l'Onda ou par ses partenaires autour de cette question.

 


NOUVEAU
DOCUMENT
COMPTE-RENDU DE RENCONTRE
CRÉATION EN JARDIN ET PAYSAGE

 

Le 5 avril 2014 au Potager du roi à Versailles, l'Onda organisait, en partenariat avec le festival Plastique danse flore et l'École nationale supérieure de paysage de Versailles, et en collaboration avec le festival Entre cour et jardins, une rencontre sur le thème de la Création en jardin et paysage.

La Rencontre a abordé les spécificités esthétiques, politiques ou encore la question des modes opératoires inhérents à ces spectacles et événements. Des paysagistes, artistes et programmateurs ont partagé avec nous leurs réflexions et témoignages sur des expériences le plus souvent nées de la rencontre entre une personne et un lieu.

Frédéric Bonnemaison, directeur et fondateur du festival Entre cour et jardins, modérateur de cette rencontre, nous livre ici un compte-rendu de leurs contributions et retours d'expérience.

Lire le compte-rendu

Télécharger



RENCONTRE
CRÉATION EN JARDIN ET PAYSAGE
PLASTIQUE DANSE FLORE, VERSAILLES, 5 AVRIL 2014

L'Onda propose ce printemps un deuxième rendez-vous, en partenariat avec le festival Plastique danse flore, le festival Entre cour et jardins et l'Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles, à l'occasion de l'édition printemps du festival Plastique danse flore. Cette Rencontre Création en jardin et paysage, sera modérée par Frédéric Bonnemaison, directeur et fondateur du festival Entre cour et jardins. En forme d'avant-propos à ce rendez-vous, quelques mots de celui-ci :

"Depuis plusieurs années les spectacles en jardin et paysage revendiquent une originalité à part entière, au même titre que ceux conçus pour la scène ou la rue. Dorénavant, plusieurs sites et festival ont construit leur identité autour de ce thème et il est maintenant fréquent de voir des spectacles en jardin ou en paysage dans des festivals habitués à la scène ou à la rue. A l'heure où les villes se soucient de la mise en valeur de leurs jardins, où des groupements territoriaux parient sur la qualité de leurs paysages pour attirer un public touristique ou de proximité, inviter un spectacle dans un jardin, dans un paysage, apparaît comme un moyen original d'aiguiser l'attention du public. La réussite de ces rencontres et la force de ces propositions reposent sur des conditions de mise en œuvre propre à ce contexte.

Les jardins et paysages, en composant avec des processus naturels pour développer leurs propres esthétiques, imposent leurs règles du jeu à ceux qui veulent jouer avec. Si elles sont souvent communes avec celles du spectacle vivant - la maîtrise de l'espace, des ombres et des lumières, des déplacements et de leurs rythmes - certaines sont singulières et méritent l'attention toute particulière des artistes et des personnes qui les accueillent, telles les conditions météorologiques, les températures, l'humidité, les odeurs, la complexité des points de vue, les évènements périphériques...
Une de ces singularités est que ce sont les lieux qui n'existent que par leurs habitants : jardiniers-agriculteurs, visiteurs-promeneurs, propriétaires, gestionnaires, paysagistes... Tous ont une attention toute particulière pour ce qui s'y passe et l'arrivée d'une équipe artistique, puisqu'elle partage les mêmes endroits, sera remarquée et d'autant mieux accepter qu'elle prendra en considération le fonctionnement des lieux, les amenant avec une évidente simplicité à se transformer en spectateur.

La maturation des projets artistiques devra intégrer toutes ces dimensions étrangères à la boite noire de la salle de spectacle pour qu'une symbiose puisse se réaliser entre jardin/paysage et spectacle".

La Rencontre permettra d'aborder les spécificités esthétiques, politiques ou encore la question des modes opératoires inhérents à ces spectacles et événements en jardin et paysage en croisant les réflexions et témoignages de programmateurs, curateurs, chercheurs et artistes. Seront questionnés les enjeux esthétiques, les politiques culturelles, les modes opératoires de ce réseau.

Modérée par Frédéric Bonnemaison (directeur et fondateur du festival Entre Cour et Jardins) la rencontre s'articulera autour des réflexions et témoignages de Vincent Lahache (paysagiste et co-fondateur de Plastique Danse Flore), Laurent Pichaud (artiste), Corinne Charpentier (directrice du Parc Jean-Jacques Rousseau, Ermenonville), Pascal Lebrun-Cordier (directeur artistique des ZAT-Zones Artistiques Temporaires, Montpellier ; universitaire, Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Christian Sébille (directeur du Gmem - centre national de création musicale, et initiateur de La nuit Pastré), Françoise Léger (directrice du Citron Jaune, centre national des arts de la rue, Port Saint-Louis du Rhône), Laurent Bourdereau (directeur du Domaine départemental de Chamarande en Essonne), Kees Lesuis (directeur artistique du festival Oerol, île de Terschelling, Pays-Bas), Tricyclique dol (collectif d'artistes), Latifa Laabissi (artiste).

Ce rendez-vous sera également l'occasion d'assister aux propositions artistiques de Vera Mantero (Portugal), Laurent Pichaud (France), Vincent Thomasset (France) et Yaïr Barelli (Israël) programmés lors de ce week-end de festival à Versailles.

www.plastiquedanseflore.com

Contact : Anne Darey à l'Onda anne.darey@onda.fr


ÉVÉNEMENT
VILLE ARTISTES JEU ET ENJEUX
STRASBOURG, 18-19 OCTOBRE 2013

Le Maillon et la Hear - Haute école des arts du Rhin proposent d'explorer lors de deux journées de rencontres les questions de la ville et du théâtre : pourquoi et comment des artistes travaillant en Afrique du Sud, en Europe du Nord, au Brésil, choisissent de s’inscrire dans la ville et de mettre ou non leurs pratiques en battement avec la scène théâtrale ; comment ce choix d’agir dans la ville pose question aux lieux habituels de présentation de l’art (théâtres, musées...). Rencontre en présence d'artistes, sociologues, programmateurs et chercheurs.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de Ville(s) en-jeu(x), événement qui se propose sur une semaine d'investir l'espace urbain avec un programme de performances et installations. Une partie de la programmation est le fruit de la participation du Maillon au réseau européen Second Cities - Performing Cities, qui invite des artistes parmi lesquels Dries Verhoeven, Ant Hampton, le collectif Ligna, à s'investir dans (et à investir) ces "second cities".


CONFÉRENCE
OUT OF THE BOX
INTERNATIONAL CONFERENCE ON (PERFORMING) ARTS IN THE PUBLIC SPACE
BRUXELLES, 5 SEPTEMBRE 2013

Organisée par le Vlaams Theater Instituut dans le cadre de Space, à Bruxelles.

Quel est le rôle de l’art dans l’espace public ? Qu’est-ce qui motive un artiste à travailler en espace public ? Quel effet ces œuvres produisent-elles sur les spectateurs et les passants ? La conférence, organisée à l’occasion du Flemish Theatre Festival 2013, en collaboration avec Het Theaterfestival, le Kaaitheater et Space sera l’occasion d’échanges de points de vue entre artistes, théoriciens et professionnels européens autour de ces questions et plus globalement autour de la notion d’espace public abordée du point de vue artistique et social.
Introduite par Sodja Lotker, directrice artistique de la Quadriennale de Prague et l’une des curatrices du programme européen Space, la conférence se poursuivra avec les interventions des artistes John Jordan, Willi Dorner et Claudia Bosse, puis avec un débat dirigé par Chris Keulmans. La journée se clôturera avec un choix d’ateliers en petits groupes autour de thématiques spécifiques.
La conférence a lieu de 9h30 à 17h.
Un programme de spectacles sera proposé en parallèle de cette conférence, notamment Agoraphobia de Lotte van den Berg, Book Burning de Pieter de Buysser & Hans Op de Beeck, ou DOMO DE EUROPA HISTORIO EN EKZILO de Thomas Bellinck.

Contact : Sofie Joye au VTI sofie@vti.be



Retourner à la liste